Pieds nus sur la terre sacrée

Avant-dire

 

Deux comparatistes partirent sur le sentier de la guerre aux côté des indiens.
L'idée était de Florence Delay et j'y souscrivis sans réserve.

Hispanistes de formation, nous étions toutes les deux hispanistes. Et des indiens des Etats-Unis, nous ne savions rien, il fallait tout découvrir, tout apprendre.

Ce fut une très belle aventure.

 

Lire la suite...

À l'est du Mississipi. Deux siècles de déshonneur

 

1

 

Les XVIIe et XVIIe siècles sont pour le monde indien des siècles de guerres incessantes.

Tout commence par le commerce des fourrures. Les Français, qui ont fait alliance avec les Hurons, rivalisent avec les Anglais, qui eux se sont alliés aux Iroquois.


Les tribus de la Côte-Est sont mêlées aux conflits qui opposent ces deux grandes puissances.

Jusque vers les années 1730-1750, l'Amérique du Nord est l'Amérique française, mais la monarchie française ne mesure pas l'importance de cette immense colonie qui s'étend du Canada à La Louisiane, de l'embouchure du fleuve Saint-Laurent au delta du Mississipi.

Les colons français sont peu nombreux et abandonnés à leur sort.

 

En revanche, l'Angleterre s'intéresse à ces nouveaux territoires, les immigrants débarquent sur la côte-est et les premiers états se constituent.

 

Lire la suite...

La Conquête de l'ouest - Chronique d'une mort annoncée 

 

1

Ely Parker Premier délégué au BIA

 

Bien que ce pays fut jadis habité par les indiens, leurs tribus, dont la plupart avaient été puissantes, qui occupaient des régions constituant les Etats à l'ouest du Mississipi, ont été exterminées, les unes après les autres après s'être efforcées de lutter contre l'envahissement de la civilisation de la occidentale…

Si une tribu protestait contre la violation de ses droits naturels ou acquis par des traités, ses membres étaient cruellement massacrés.

On a prétendu que des raisons humanitaires auraient dicté la politique initiale de l'exil et de la concentration vers l'Ouest, tel était le prétexte donné.

En raison de l'immense augmentation de la population américaine et de l'extension des colonies à travers tout l'Ouest, les races indiennes sont plus gravement menacées d'extermination que jamais auparavant dans l'histoire de ce pays. (Ely Parker, Délégué des Affaires indiennes en 1867)

 

Lire la suite...

La Conquête de l'ouest - Les Cheyennes

 

Surnommés les Beaux Cheyennes au temps de leur splendeur, ils connurent, comme toutes les tribus des Plaines, un tragique destin.

 

1

 

A l'origine ils vivaient dans le Nord-Est des Etats-Unis et étaient agriculteurs. Puis ils furent refoulés vers le Minnesota et le Dakota du Sud où ils continuèrent à cultiver la terre mais commencèrent à chasser le bison. Enfin, ils abandonnèrent leur vie sédentaire pour devenir des tribus des Plaines à part entière.

 

Au début du XXe siècle, les Cheyennes se scindèrent en deux groupes. Celui du Sud resta près du fleuve de La Platte, dans le Nebraska, et celui du Nord partit vivre dans les Black Hills, à proximité des Sioux-Lakotas dans le Dakota du Sud.

 

Lire la suite...

La Conquête de l'ouest - Les Sioux-Lakotas 

 

Les tribus des Plaines vivaient essentiellement de la chasse  aux bisons.
Le nom Lakota désigne le groupe des Sioux de l’Ouest, le plus important de la Nation Sioux. C’est le peuple des grands chefs indiens Nuage Rouge (Red Cloud), Cheval Fou (Crazy Horse), Taureau Assis (Sittting Bull ).


La nation lakota comprend sept clans dont les plus connus sont les Oglalas, les Hunkpapas, les Minnecoujous, les Brulés, les Pieds Noirs. Associés aux Cheyennes et aux Arapahos, les Lakotas ont, durant quarante ans, résisté farouchement à l’invasion blanche.

 

Lire la suite...

La Conquête de l'ouest - Les Apaches 

 

1

 

Ils s'installèrent dans le sud-ouest des États-Unis et dans le Nord des états mexicains ; ils se répartissaient en plusieurs familles, mais parlaient tous la même langue.

Leurs qualités physiques et morales leur permirent de survivre dans un milieu hostile et de résister efficacement et plus longtemps que tous les autres Indiens aux Espagnols, aux Mexicains et finalement aux Américains.

 

Ils étaient connus pour être des chasseurs habiles et des guerriers intrépides. Leur indomptable courage, leur énergie, leur endurance à la fatigue, à la douleur, aux privations, leur résistance à cheval étaient presque incroyables ; un guerrier pouvait couvrir en courant une soixantaine de kilomètres dans le désert sans manger et quasiment sans boire.

 

Lire la suite...

Les indiens d'Amérique du Nord au XXe siècle 

 

Depuis la guerre d'Indépendance, le gouvernement des Etats-Unis avaient oscillé entre deux politiques à l'égard des Indiens.

Soit les assimiler, les fondre dans la société américaine, soit les considérer comme des nations sur le territoire américain.

 

De ces politiques contradictoires, les Amérindiens subissaient les conséquences.

Dans les années 1960, les Etats-Unis traversaient une profonde crise.

Après les guerres de Corée, puis du Vietnam, la révélation des massacres perpétrés par l'armée, les mouvements étudiants, les luttes des Noirs remettaient en cause les valeurs américaines.

Les indiens, à leur tour entrèrent dans la lutte.

 

Lire la suite...

Tous les textes sont la propriété exclusive de ©Jaqueline Mathilde Baldran Conception & réalisation : Olivier Bernacchi/artoonum.com - 2015